Archive pour août 2006

ARTS ET TRADITIONS JAPONAISES

Dimanche 13 août 2006

chanoyu.jpg

LA CEREMONIE DU THE

La cérémonie du thé est un rituel consistant à préparer et à servir le thé vert à des hôtes. Durant une cérémonie qui peu durer des heures le maître ou la maîtresse de cérémonie se doit d’engager tout son être à créer une atmosphére propice à l’enchantement esthétique à l’éveil physique et intellectuel, et au calme spirituel de ses hôtes. La voie du thé est donc une ascèse spirituelle dans la plus pure tradition du bouddhisme zen. Le thé vert fût importé de chine fin 12éme siécle. C’est au 15éme siécle que boire du thé devint non plus seulement un rituel mais aussi un art.

L’ART FLORAL

dsc02608.jpg

Le mot « IKEBANA » vient de hikeru qui veut dire : Faire vivre.

« BANA OU « HANA » veut dire : Fleur

On pourra traduire « Faire vivre les fleurs » « Amener les fleurs à la vie ».

 dsc02610.jpg

L’Ikebana l’art floral Japonais est un art millénaire dans lequel la disposition des éleéments du bouquets est réglée par une symbolique héritées des offrandes de fleurs faites au bouddha depuis le VII eme siécle.

 

dsc02602.jpg

 

Un bouquet d’Ikebana associe végétaux de la nature et fleurs cultivées; l’harmonie qui se dégagera de la composition naîtra du respect des principes de bases, mais aussi du dialogue que le pratiquant aura établi avec les végétaux, connaître leur caractére, partir de l’écorce pour arrivé au coeur.

dscn2053.jpg

 

  

dscn2104.jpg

 

Style moribana

dsc02585.jpg

On utilise des vases plats ou en forme de compotier. Les fleurs tiennent à l’aide d’un kensan (pique- fleur)

 

Style nageire ou heika

ikeb2.jpg

On utilise des vases en hauteur sans kenzan.

 

 LE BONSAI

 bonsai.jpg

 

L’art du bonsaï (littéralement « plantation dans un plat ») consiste à mettre en oeuvre une technique de culture en pot d’arbres ou d’arbustes miniatures.
Le mot bonsaï désigne aussi les créations végétales obtenues par la pratique de cet art qui mêle esthétisme et philosophie dans un culte de la nature.

japanesewhitepine.jpg

 

L’art du bonsaï s’inspire du fait que dans la nature certains arbres ne grandissent que très peu, ne trouvant pas suffisamment de substances nutritives dans le sol.

Ainsi, placées dans une terre peu profonde, les plantes poussent lentement et leur croissance est encore ralentie par la taille et la ligature de leurs branches et de leurs racines, de même que par leur transplantation répétées.

Le bonsaï fut introduit au Japon par des moines bouddhistes zen pendant l’ère Kamakura (1185-1333). Puis, au fil des siècles, de nombreuses écoles apparurent et développèrent différents styles de bonsaï: droit, penché, en cascade, en chute d’eau, etc…

Aujoud’hui on trouve des bonsaï dans le monde entier. Ils servent généralement de plantes d’ornement exotiques…